Qui sommes nous ?

MISSION 

CICREDHO vise à offrir aux organisations de la société civile, y compris les syndicats et les associations de jeunes un espace de :

  1. Capitalisation des acquis et des bonnes pratiques ;

  2. Service de conseils en droits de l’homme ;

  3. Mutualisation des techniques et approches d’intervention ;

  4. Professionnalisation des opérations en matière de gestion des ressources administratives, humaines, logistiques et financières, de recherches, de management des connaissances et des acquis, et d’analyse objective des situations des droits de l’homme ;

  5. Renforcement des capacités, des outils, des approches et des techniques d’intervention ;

  6. Centre de ressources pour la visibilité de l’ensemble des engagements conventionnels et des recommandations formulées par des mécanismes au niveau national, régional et international, ainsi que les avancées réalisées dans leur mise en œuvre et les défis rencontrées, afin de favoriser le monitoring ;

  7. Incitation à des actions concertées pour le respect des engagements conventionnels et le renforcement des mécanismes nationaux de mise en œuvre et de suivi des droits de l’homme.

dépliant cicredho

 VISION

Contribuer de concert avec toutes les forces vives à la jouissance effective par les enfants, les femmes et les hommes, sans discrimination aucune, de leurs droits fondamentaux dans un environnement favorable à la préservation, à la promotion, à la protection, à la mise en œuvre, à la supervision et à la revendication de ces droits.

Le Centre International de Conseil, de Recherche et d’Expertise en Droits de l’Homme (CICREDHO) est une association qui vise à réaliser et à apporter une expertise technique de qualité en matière de renforcement de capacités des organisations de la société civile (OSC) sur diverses thématiques, notamment la recherche, le plaidoyer, la capitalisation, le suivi des investissements en matière des droits de l’homme et l’assistance juridictionnelle. CICREDHO met à la disposition des OSC des informations nécessaires pour le plaidoyer et l’élaboration de leurs rapports alternatifs auprès des mécanismes régionaux internationaux de supervision des droits de l’homme. Il donne la parole aux OSC pour diffuser leurs pratiques, leurs approches et relayer les résultats de leurs opérations.